Jeune – Jour 2 – Changer nos habitudes pour jeûner

Changer nos habitudes pour jeûner

Transcription de la video:

Bonjour!

Aujourd’hui c’est le deuxième jour de mon jeune à l’eau. La première journée s’est tres bien passé. Ça a été très tranquile, ce fut très simple. J’ai déjà senti une paix intérieur se développer, dès le debut, quasiment. J’ai eu quelques moments où j’ai vu de la nourriture dans la maison et j’ai vu que mon corps avait le reflex de vouloir le prendre et de le manger. Et cela m’a fait sourire.Ça c’est produit à peu près trois fois hier et peut-être deux fois ce matin. Mais ce n’est pas un problème, c’était amusant d’observer cela, de voir mes habitutes. On mange par habitude! En s’observant et en se  retenant, en se disant « Mais non, je fais un fast (jeune) » et c’est tout. Il n’y avait pas de bagarre ou de conflit, cela s’est juste produit en se disant « Ha oui, c’est vrai je suis en train de faire un jeune, un jeun a l’eau ». Je n’expérience aucune faim. J’ai senti quelques symptômes de detoxification au niveau du cerveau principalement. Egalement au niveau spirituel, j’ai senti que mon troisième oeil s’ouvrait plus, je recois plus de lumiere à l’interieur. Et aussi au niveau du chakra de couronne, la aussi une meilleur connexion, le tube de lumière à l’interieur étant plus prononcé, plus fort.

Donc aujourd’hui je vais vous parler un peu des habitudes, en fait, on mange principalement beaucoup, beaucoup trop et beaucoup trop fréquemment. Et on mange par habitude. On mange parce que c’est l’heure de manger. On mange parce qu’on voit de la nourriture qui nous plaît. Quand j’habitais dans une grande ville, j’avais beaucoup d’éléments qui me déclanchais des envies de manger. C’est vrai que la publicité, au cinéma, ou bien même dans la rue ou même la télévision, ils nous présentent régulièrement des choses à manger, qui ne sont d’ailleurs pas très bonnes pour le corps; bonne au goût mais pas bonne pour le corps.

Changer nos habitutes

RPN / Pixabay

D’ailleurs, j’ai une petite anecdote à vous raconter. Il y a quelques mois, j’ai rencontré une personne qui m’a dit: « Tiens dans tel pays, à tel endroit, c’est le meilleur restaurant du monde ». Et je lui ai répondu en disant: « C’est le meilleur pour la santé, ou le meilleur pour le goût? ». Et sa réponse a été: « ah, je ne suis pas docteur, je ne sais pas si c’est bon pour la santé, mais pour le goût, c’était le meilleur restaurant du monde! ».
Et c’est ca qui est intéressant, c’est que dans notre société  nous sommes focalisés sur le goût. Et la santé, on la délègue à des professionnels de la santé. Alors que si l’on développe notre communication avec le corps, on est capable de découvvrir qu’est-ce qui est bon pour notre santé. Et ca, c’est un atout très important. Et tout le monde peut le faire. Il suffit de se reconnecter en fait. Il y a deux éléments qui nous empêche de le faire. D’une part c’est d’y croire. La plupart des gens n’y croient pas. Mais le premier élément, c’est de le savoir que c’est possible. Et donc je vous le dis « , C’est tout à fait possible! » puisque c’est ce que je fais maintenant. Je l’ai développé. Et j’ai encore du chemin a faire pour le développer encore plus. Mais c’est vraiment une autre approche de la vie. D’être en communication avec son corps et de lui demander si tel ou tel aliment est bon.
J’ai développé dans mon corps une telle sensibilité que si je mange un aliment qui n’est pas biologique, qui a été produit avec des produits chimiques, que ce soit simplement une pomme par exemple, et bien je vais le sentir, je vais soit avoir une migraine ou alors je vais avoir mal au foie, ca peut-être mal aux reins, ca peut-être une douleur dans mon corps qui va m’indiquer ce qui se passe. Sur ce point si je demande à mon corps « tiens qu’est-ce qui se passe? » je vais recevoir l’information.
Changer nos habitudes pour jeûner

MemoryCatcher / Pixabay

C’est toute une communication qui est possible. Le plupart des gens vont me répondre en disant « Mais c’est pas bien d’avoir cette sensibilité! Ca peut-être trop de douleur », etc.. C’est vrai la plupart des gens mangent tellement de choses qui ne sont pas bonnes que si cette sensibilité se réveillait en eux, ils ne pourraient pas manger tout ce qu’ils mangent. Ils sentiraient la douleur! Alors qu’ils sont en train de faire du mal à leur corps, mais l’information n’est pas transmise. Alors que pour moi, je mange depuis ces six dernières années de plus en plus propre, de plus en plus des aliments qui sont adaptés pour le corps, qui sont faits pour le corps.

Du coup, j‘ai aussi réveillé cette communication et je reçois tous ces détails de communication.Aujourd’hui, je voulais donc vous parler de ces habitudes et aussi de cette communication avec le corps qui est possible.
C’est le deuxième jour et cela se passe très bien également. Il fait très très beau.  j’habite en Équateur, en Amerique du Sud et c’est vraiment un climat idéal pour faire un jeuneParce que, je me rappelle avoir fait un jeune au Canada au mois de Fevrier et nous étions sortis un soir voir un concert et en revenant j’ai eu une sorte de crise d’hypothermie. Mon corps tremblait de partout, je m’étais mis en pyjama avec plusieurs couches de vêtements et des chaussettes et malgré tout mon corps tremblais. J’ai donc pris un bain chaud, ma femme m’a aidé. C’est  aussi la clef importante d’un jeune, c‘est d’être bien encadré. J’ai la chance d’avoir une épouse qui est informé de ce qui se passe et qui sait quoi faire dans de nombreux cas.
C’est pour cela qu’il est important de faire un jeune encadre avec du personnel soit médical soit des gens qui sont expérimentés dans le jeune.
Merci d’avoir regardé cette vidéo.Abonner vous à cette chaîne.Et puis postez des commentaires, si vous avez des questions, elles sont les bienvenues.Et aussi, visitez mon site internet ou il y a toute la transcription de ces vidéos. Et donc si vous voulez aussi le partager avec vos amis et votre famille. Vous êtes les bienvenues.Merci et à bientôt, à demain!
Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire