Introduction à la pensée positive

Cultiver la Pensée positive

Pensée positive

sciencefreak / Pixabay

Pour penser positivement; c’est tout d’abord un éveil de la conscience dans ce domaine spécifique que sont nos pensées.

On a besoin de prendre du recul par rapport à sa vie. Nous avons été conditionné à penser d’une certaine manière. On nous a donner des réflexes de penser.

Si on se met à observer nos pensées, deux constatations sont souvent évidentes:

Nous avons bien trop de pensées ( entre 30000 et 50000 par jours) et nos pensées sont souvent les mêmes qui reviennent sans cesses.

On pense souvent à des choses du passé qui nous ont fait mal. C’est négatif.

On pense souvent au futur qui nous fait peur. C’est négatif.

On pense souvent aux problèmes du présent. C’est négatif.

Aussi viennent les stimulis externes qui s’imprègnent en nous pendant des heures: la télévision, la radio, les journaux,  les conversations avec les autres nous influencent.

Chaque pensée est une énergie. Nos pensées créent nos émotions.

Nos pensées créent notre réalité (tout est énergie, même la matière est énergétique). Mais avec ce parasitage de pensées intempestif, nous n’allons nulle part et nous ne créons rien de bien pour nous même.

Maintenant comment sortir de là…

C’est un travail d’observation et de commande, de compréhension, d’amour de soi, d’acceptation, de pardon, de lâché-prise, et de reprogrammation.

La méditation est un outil puissant pour nous aider à penser moins, mais plus efficacement et plus puissamment.

Mais aussi passer un peu de temps chaque jour à observer ses pensées et à pratiquer des affirmations positives, à avoir de la gratitude chaque jours pour ce que l’on a et pour notre vie.

Meditation

suc / Pixabay

Il existe différentes solutions en fonctions du type de pensée:

– si c’est une pensée de notre passé qui nous fait mal. Un travail d’acceptance, de compréhension, de pardon et de laisser aller est nécessaire pour chaque événement difficile.

– si l’on a peur du futur, il faut réussir à prendre conscience que les peurs nous ont été communiquées, souvent inconsciemment par nos parents, notre famille, la société… Et si on prend chaque peur à part entière, c’est toujours un manque de connaissance qui cause cette peur.

Un peur est une énergie un peu spéciale, qui nous fait tourner en rond dans notre tête. Pour transformer une peur il faut la mettre dans notre second cerveau (le cœur) qui lui est capable de la transmuer en énergie d’amour et de paix.

– si l’on pense trop aux problèmes du présent: Nous avons le pouvoir de dire “Je ne veux plus de cette pensée là!” et elle ne reviendra pas. Et apprendre à faire confiance à la vie, à qui nous sommes vraiment, à notre divinité.

– en faisant attention à ce que l’on met sous nos yeux et entre nos oreilles et en sélectionnant des contenus plus positifs que négatifs.

Nous pouvons tous le faire, c’est une question de temps, il faut être patient, et le faire un peu chaque jour.

C’est remplacer nos pensées négatives, nos peurs, nos réactions, par des pensées ou des réactions positives, et de comprendre chacune de nos peurs, pour les faire disparaître une à une.

C’est un travail de libération spirituel, car toute cette négativité nous plombe dans des niveaux vibratoires bien bas.

Plus on arrive à avancer dans ce chemin de nettoyage de nos pensées et plus on est capable de manger une alimentation saine. Le corps physique n’est que la représentation matérielle de nos pensées.

Si l’on raffine nos pensées, nous raffinons notre corps. L’alimentation n’est qu’une excuse pour nous autoriser à le faire.

Notre page Facebook

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire